2-3 jours en Drôme provençale

Le week-end de l'Ascension a été l'occasion de partir vers le sud à la rencontre du soleil. Après l'Ardèche l'an dernier, nous voici donc en Drôme provençale.

Au programme : visite de Vaison-la-Romaine, petit tour au Mont Ventoux,  découverte de jolis petits village mixant pierres et soleil, et immersion dans un lieu fréquenté par les esprits et autres fées...

Petit tour tout d'abord à Vaison-la-Romaine. Cette ville est malheureusement connue pour la crue de l'Ouvèze, en 1992. Vous verrez d'ailleurs à plusieurs endroits des pancartes rappelant jusqu'où étaient montées les eaux furieuses.

Mais Vaison, c’est aussi une ville haute, et une ville basse, plus moderne. L'une et l'autre sont intéressantes à visiter ; la haute regroupe les plus anciennes maisons de la ville, avec des petites ruelles typiques, le beffroi. Dans la ville "basse" on retrouve un joli cloître ouvert au public,  mais aussi quelques petites ruelles, mais plus commerçantes.

La ville haute

MAT_6939 MAT_6940
(Plaque se trouvant au dessus du pont, sur la maison à droite de la photo précédente...)

MAT_6943 MAT_6944 MAT_6945 MAT_6955 MAT_6952 MAT_6950 MAT_6949 MAT_6948 MAT_6947 MAT_6956 MAT_6957 MAT_6960 MAT_6964 MAT_6965

 

 

La ville basse

 

MAT_6969 MAT_6972

Le soir, sur les conseils de la gérante de la chambre d'hôtes où nous dormions, nous avions réservé au restaurant La Farigoule, à Nyons.
Et nous avions très très bien fait!
La salle est toute petite (18/20 couverts), mais la cuisine de qualité et locale. Les produits viennent de producteurs locaux pour la plupart. Monsieur (et son accent suédois plus qu'adorable) est au service, Madame en cuisine. La décoration est simple, conviviale, et le fonds sonore légèrement jazzy fait qu'on s'y sent comme à la maison, dans un cocon.
Les menus offrent peu de choix car tout est de saison, et les prix défient toute concurrence. J'ai encore le goût de ma panna-cotta aux asperges vertes, rehaussée d'une pointe d'un petit quelque chose qui m'a semblé être du vinaigre... Des associations de saveurs surprenantes, mais toujours délicieuses.
Vraiment, si vous êtes dans le coin, allez-y!

Le lendemain nous sommes allés aux alentours du Mont Ventoux. Au programme : Séguret, Crestet, le bas de Montbrun-les-Bains (oui car le marché nous a un p'tit peu empêchés de nous garer... et il y en a un qui ne souhaitait pas grimper tout là-haut là-haut là-haut...), le Mont Ventoux of course, atteint péniblement car justement, il y avait une course de vélo...

Séguret



Séguret Séguret 91 Séguret 9 Séguret 7 Séguret 5 Séguret 4 Séguret 2

Crestet (qui comme Labeaume, en Ardèche, est un village plus beau que certains "plus beaux villages de France"...)

Crestet 99 Crestet 98 Crestet 92 Crestet 9 Crestet 1 Crestet 2 Crestet 5 Crestet 4Crestet

 

Montbrun-les-Bains

 

Montbrun-les-Bains

 

Le Mont Ventoux (qui porte bien son nom...)

MAT_7023 MAT_7016 MAT_7022

Nous avons fini notre tour plus tôt que prévu, alors nous sommes allés plus vers le nord ; à la sortie de Buis-les-Baronnies, en direction de Dieulefit, nous avons trouvé des gorges magnifiques (mais les photos sont sur le portable... dont l'écran est malade). Arrivés à Dieulefit, nous avons tiré jusqu'au village de Poët-Laval, un mignon petit village posé sur un éperon rocheux.

Poët-Laval 3 Poët-Laval 1 Poët-Laval 4 Poët-Laval 5 Poët-Laval 6 Poët-Laval 7

Un peu éloignés de la chambre, il nous faut trouver de quoi nous restaurer (et nous reposer, après ces montées-descentes dans toutes les ruelles pavées) rapidement. La chance est avec nous : à la sortie de Dieulefit, nous tombons sur l'Auberge des Brises, un charmant restaurant, où nous nous installons grâce aux deux dernières places disponibles. L'auberge possède un menu intéressant : il est possible de prendre deux entrées + un dessert, si les plats ne vous tentent pas. Une entrée froide (salade au magret de canard fumé assez classique, mais avec un flan au picodon délicieux) + une entrée chaude (j'avais pris un mille-feuille de légumes et bacon, avec une crème au céleri rave et basilic (une tuerie!), le tout aussi copieux qu'un plat) avec un bon dessert (genre une verrine vanille-fraise façon vacherin, avec meringues MAISON, miam), cela représente un dîner parfait.


Le lendemain, en partant, je souhaitais m'arrêter au village de La Garde-Adhémar, mais j'ai été un peu déçue... Donc peu de photos.

La Garde Adhémar (2) La Garde Adhémar
En revanche, nous avons pu aller au Val des Nymphes, sur une petite route à l'est de La Garde-Adhémar. Un lieu enchanteur. Enfin... Je pense qu'il l'est encore plus lorsqu'il n'y a pas un groupe d'ados jouant au foot au pied de la chapelle ^^'. Un lieu mystique, utilisé depuis les temps anciens pour des rites païens, puis par les templiers. On y ressent... Quelque chose. Si vous passez par là, allez-y très tôt, ou à la tombée du jour, pour éviter le monde. Nous n'avions pas trop le choix question timing, étant sur la route du retour, mais si vous l'avez... profitez-en. Un lieu magique où me sont venues plein d'idées de shooting...

 

MAT_7063 MAT_7066 MAT_7097 MAT_7096 MAT_7094 MAT_7080 MAT_7079 MAT_7070

 

La France regorge de lieux merveilleux... Quelle belle découverte que cette Drôme provençale!


4 comments

  1. 24 juin 2014 at 21 h 23 min

    Très joli tour 🙂 je suis allée au Ventoux en Septembre, j’adore ce coin et cet endroit. On est passé à Nyons et à Grignan (où j’ai d’ailleurs vu Béatrice Dalle à la terrasse d’un café ^^) lors de notre petite pause pour la Pentecôte. En tous les cas, tu me donnes envie d’aller vers ce lieu enchanteur…
    Sinon tu peux aller faire un tour de l’autre côté du Ventoux, visiter la librairie de Banon et Forcalquier c’est très joli.

    Envoyer
    1. Lujena
      25 juin 2014 at 7 h 08 min

      Oh! Grignan j’avais hésité, mais on avait déjà fort à faire pour un peu plus de 48h ^^
      Le week end de l’Ascension et de la Pentecôte, c’est l’idéal pour visiter ces coins, car il n’y a pas top de touristes!
      Merci pour les idées de l’autre côté du Ventoux! j’y penserai ^^

      Envoyer
  2. Audrey
    10 juillet 2014 at 10 h 22 min

    Ces photos datent de l’époque où il faisait encore soleil ! vu le temps depuis quelques jours, ça fait rêver ! ^^

    Je suis allée deux fois à Vaison-la-Romaine mais ça fait environ 200 ans et des poussières et bizarrement, je ne me souviens pas de grand chose ! Ce qui est bien c’est que ce n’est pas trop loin de chez nous… Enfin on est vite dans le coin quoi !

    Sympa l’idée du resto de proposer deux entrées si on est pas tentés par le plat principal ! J’ai jamais vu ça !

    Envoyer
    1. Lujena
      24 juillet 2014 at 10 h 16 min

      Punaise le système de commentaires fonctionne mal, il y en a certains que je n’avais pas vus, dont le tien! 🙁 désolée d’y répondre aussi tard du coup !
      Oui on a eu beaucoup de chances pour le temps, étant donné qu’ils annonçaient des orages quand même plusieurs fois… ^^’
      C’est vraiment un coin à découvrir, à 2h de chez nous, ce qui est raisonnable….
      Pour le resto, pareil, jamais vu ça ailleurs non plus… Pourtant plusieurs devraient le faire! Car quand t’a fait un bon 4h, heu le soir…… ^^’

      Envoyer

Leave a Reply

© copyright Le temps d'un battement. Tous droits réservés. Les photos ne sont pas libres de droits.